Sélectionner une page

Le fameux « sourire du plombier », ou la rencontre légèrement embarrassante entre un client et le début du fessier de son artisan, pourrait bien disparaître. Un jeune créateur de 24 ans a imaginé une collection de sous-vêtements qui compte des courbes du travailleur en position délicate, comme à quatre pattes sous un évier.

Lire le reste de l’article sur le moniteur

 

Pin It on Pinterest

Share This